jeudi 5 juillet 2012

et toi, comment ça se passe à la maison? (suite et fin )


Pour relire depuis le début:
partie 1 la grossesse
partie 2 l'accouchement

Voilà la dernière partie, le comment ça se passe chez moi depuis la sortie de la clinique à maintenant, version courte (bon un peu long quand même, mais ya 3ans et demi en quelques lignes au final)

A LA MAISON

Commence alors une longue traversée du désert, de solitude, (de ce que tu veux!) mais j'suis seule (avec mon mec mais seuls à deux quoi).
Merde il est 13h00 et il a pas mangé! Arf il a 20 min de retard sur le planning biberon!
Ouhlà mais il a pas fait caca! Rhaaaa il a trop fait caca !!!
Pourquoi il pleure? Pourquoi il pleure pas?
Pourquoi il dort pas? Pourquoi il dort il devrait pas pourtant?
Et si le bambin me réveille cette nuit, qu’il hurle? Et si j’entend pas le bambin cette nuit?
Et pourquoi ci et pourquoi ça? Autant de question qui font que mon cerveau part en couille.
Ne pas se prendre la tête et y aller au fur et à mesure, je crois que c’est se qu’il y a de mieux au final!

Adieu les grasses mat’, le temps ou on  se couchait tard on se levait tard est terminé!
Adieu le temps des loisirs, pour l’instant on peux t’asseoir dessus.
Adieu les sorties, bah ouai parce que quand on a un gamin, et que les sois disant ami( e )s en ont pas, ils puent du cul! Ils sortent s’éclatent et petit à petit n'appellent plus, et c’est là qu'on fais le tri dans la vie! (au moins ca sert à quelque chose! Lol)
Les autres ne comprennent pas pourquoi on reste chez nous avec le gnôme. Et voilà le gros problème, ils ne comprennent PAS, et c’est soulant tout ça!


LE TEMPS PASSE

Le temps passe et l’enfant grandit, la patience elle réduit, 1 an, le casseur de bibelot, de télé, d’objet fragile est devenu bipède (presque)! Arggggggg !
Alors en tant que gentil parent compréhensif tout ca, on aide le mini bulldozer a évolué dans l’apprentissage de la marche. Lui tenir les mains, puis une, puis l’enfant s’aide un peu des meubles jusqu’à ce que… il avance seul sans nous, sans rien, (sans même jeter un regard! Sale môme va!)
« Il marche il marche!!! » un petit pas pour l ‘homme… un grand, fracas dans la baraque!
Les jours défilent, la déco fuit, tout ce qui est sur son passage doit être mis en hauteur sous peine de retrouver les dits objets plein de bave, mâchouillés ou pire fracassés!
Adieu les bougies qui trônaient fièrement sur la table basse (table basse qui, au passage, finie avec des protèges coins en plastique tout moche), au revoir belles plantes vertes ornant le salon, …
Ce même salon qui devient une aire de jeux, une crèche quoi! Des jouets, peluches, voitures en plastiques, puzzles, tapis d’éveil, etc.… ca ne ressemble plus à ce que j'avais connu! Et vas y les joujous qui font du bruits, qui sonnent, et on perd l’ouïe petit à petit.
L’ère du grumeau a commencé!

OH QU’IL EST MIGNON !!!

(La phrase que tu entendras souvent, mais qui est souvent fausse, pas physiquement hein).
Mon lardon, tête d’ange à souhait, fait tourner les têtes de tout le monde « il est tout mimiiiii » « rholala on l’entend pas, il est sage hein! » « c’est un ange » …
MAIS VOUS ETES FOUS!!!! (oh oui!) comment ca « sage »? Viendez chez moi et tu vas voir s’il est sage! (dit elle avec les cheveux en vrac, la tronche décalquée et les vêtements pas assorties car plus le temps de chercher dans le placard pour se looker comme avant ).

Sous ses airs angélique et sage, cache en vérité une part obscure, une part d’ombre (ouhlà dark vador sort de ce corps!)
Sous les boucles dorées (ou la couleur des cheveux de ton enfant, le mien est plutôt blond/châtain), trainent une paire de cornes.

Jusqu’alors difficile mais gérable. Puis un jour, le grumeau a 2 ans…
2ans, des dents (mais pas toutes), et un caractère bien développé, c’est à ce moment là que la vraie bataille débute!

Mon diablotin d’enfant sème la zizanie partout ou il passe: les chats s’enfuient rien qu’à la vue du terrible bambin, les jouets finissent à la poubelle, les meubles servent de mur d’escalade, les catalogues et magazines deviennent des battes de baseball, tapis ou éventuellement des mouchoirs!

L’enfant répond « non » à absolument tout, ça agace un peu, puis beaucoup, et enfin énormément ! «  si tu continus, à 3 je me fâche! » … comment te dire que ce truc marche plus (ouai ca marchait au début). Mais comment faisaient nos parents? Je n’ai pas souvenir d’avoir été aussi chiante que ca ! Ma mère me dit « cherche pas, les garçons , sont toujours comme ca, les filles un peu moins » … ouai ca me rassure :/


L’EDUCATION (ou comment comprendre que c’est une lutte sans fin)

Voilà ou nous en sommes, l’enfant grandit, bientôt 3 ans et demi, la galère a débutée il y a 2 ans et demi environ, et l’obéissance n’est pas son truc apparemment (ou alors il est sourd, NB: appeler ORL).
Comment faire?

Bahhhh je me pose encore la question, t’as deux catégories d’enfant, ceux qui écoutent à peu près, et ceux qui n’écoutent pas vraiment. Si toi aussi tu te classent dans la 2eme catégorie, bienvenue au club!

« fais ça, fais pas ça, lâche ce truc, laisse le chat, ne monte pas sur la table, descend de là, n’arrache pas le papier peint! » autant de phrase répétées tous les jours qui bouffent la santé, car grumeau n’écoute pas et ça exaspère (si si).
Alors j’essaye toutes les solutions:
Parler, punir, se fâcher, crier… rien n’y fait, il se fiche de tout! La dernière en date, la menace « range tes jouets sinon ca passe à la poubelle » bouhhhhhhh vilaine que je suis, c’est horrible, mais quand t’as plus espoir tu finis bien bas… Bah ca a marché n’empêche!
Je dis pas que ce procédé sera utilisé tout le temps, mais quand même!

Quelques exemples d’aspects positifs (si parce qu’il y en a hein!)

Un enfant c’est la joie de vivre mine de rien, chaque jour est différent, on le vois évolué, son premier mot m’a ébahi, ses premiers pas m’ont fais monté les larmes de joie, son premier bisou, son premier câlin, bah oui un enfant c’est aussi plein de tendresse et d’amour, même s’il fait toutes les bêtises possibles et inimaginables, il restera ma chaire et mon sang, mon gnôme quoi!

Il invente des mots ou tout simplement n’arrive pas à les prononcer correctement! C’est drôle!
L’éléphant devient « néphanphan », l’aspirateur le « ratateur », la grenouille la « nounoune » etc …
Il s’invente des jeux et part dans son monde, il est déconnecté et moi je le regarde avec fascination en me demandant « mais à quoi il pense?  Comment voit il la vie dans son monde? » . Quelque part je l’envie, l’enfant joue, fait ce qu’il veut, prend les positions qu’il veut pour s’allonger ou s’asseoir, il se prend pas la tête, il n’a pas de problème, il est libre et heureux (c’est beau l’enfance quand même).

Enfin bref si on parlait que des trucs positifs, ce que j’écris serait vite chiant!

Revenons à l’éducation. Un autre gros dossier, les repas… Mouhahaha alors ca, c’est MA-GNI-FI-QUE! Comment dire… la solution… (prendre la fuite?  rhaa non pas le droit). Ya pas de solution miracle ou à coup de baguette magique tout rentre dans l’ordre « olà gamin, si tu ne manges point tes légumes verts tu ne seras pas équilibré! N’oublis pas tes 3 produits laitiers aussi! » ils me font rire avec leur slogans, comment tu veux faire manger 5 fruits et légumes par jour à un môme de son âge? Hein?
Les siestes sont un lointain souvenir pour ma part, il en fait plus.
Il faut avoir de la patience pour le faire devenir propre (ça prend pas 2 minutes malheureusement).

Le matin, il fait la tronche, veut rien faire (ça risque d'être drôle à la rentrée), il "boude", oui  le gnôme et sa phrase fétiche "moi bouuuuuuuuuuude" ...

Voilà ou j'en suis actuellement...

Et toi, comment ça se passe à la maison?




2 commentaires:

  1. Chez moi aussi c'est rythmé je te rassure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes donc toutes dans la même merdasse! Mdrrr
      On s' sent moins seule hein? ;)

      Supprimer