mardi 24 juillet 2012

C'est la guerre ma pauv' dame!

8h30, le début des hostilités avait commencé... Le soldat était là à attendre sa pitance, l'oeil crotté, l'haleine chargée par cette nuit courte, une fois repu, il enfila sa tenue de combat pour attaquer sa journée... et quelle journée!
9h00, un 2eme soldat l'avait rejoint sur le front, ensemble ils étaient sur le champs de bataille qui était encore vide de toute trace de guerre, seuls et courageux, ils commençaient à sortir leurs armes et à se frayer un chemin parmi les obstacles qui se dressaient devant eux...
9h10, la bataille était engagée, nos 2 valeureux soldats se serraient les coudes contre l'envahisseur, ce même envahisseur qui chaque jour nettoyait le champs de bataille afin qu'aucune trace de son passage ne soit détectée.
10h00, le terrain était miné, des armes traînaient de ci de là à terre, les soldats commençaient à fatiguer après une lutte acharnée d'1 heure, ils étaient déjà éreintés mais continuaient cette guerre qu'il fallait absolument gagner!
11h00, il y a eu un blessé, mais pas assez grave à son goût, il continuait donc aux côtés de son compagnon.
12h00, après près de 3 heures d'affrontement, les soldats avaient gagné du terrain et l'envahisseur reculait, ils avaient donc gagné un peu de temps et pouvaient donc se remplir un peu le ventre.
13h00, ils repartaient sur un autre champ de bataille rejoindre une unité d'élite, des espions. Ils se couchaient donc afin d'épier l'ennemi, là dans le silence, et caché, ils observaient tout.
15h00, 2 heures étaient passées, ils avaient assez d'information sur l'envahisseur pour revenir au camp.
16h00, sur le chemin du retour ils se ravitaillaient, et tombaient dans une embuscade! L'ennemi était là, il les attendaient!
Ils étaient fait prisonniers, et comme tout prisonnier, ils étaient soumis à de sévère sentence.
17h00,Pour eux, c'étaient terminé, ils étaient enfermés et ne seraient libérés que sous certaines conditions...






RANGER LE BORDEL QU'ILS M'ONT SEMé DANS L'APPART!!!



6 commentaires:

  1. je ne savais pas trop écrire aujourd'hui, puis en fait, j'ai vu le bordel chez moi, du coup j'ai comparé ça à une guerre, et là déclic! lol

    RépondreSupprimer
  2. j'ai oublié le "quoi" entre trop et écrire

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. tous les jours c'est armageddon chez moi!
      En plus, j'ai laissé un indice de ce qu'est mon travail ahahaha

      Supprimer